Press "Enter" to skip to content

Raisons de declenchement de la revolution

La révolution du 25 janvier marque un tournant dans l’histoire de l’Egypte. Elle est connu sous de nombreux noms par exemple la révolution de la jeunesse, la révolution de la colère, la révolution du lotus et la révolution de janvier, mais à la fin, peu importe ces nominations différents, ils ont la même sens. Celle d’une révolution populaire, qui a réuni tout le spectre de la société « les différents classes » et a réuni aussi leurs revendications, leurs appels et leurs objectifs, mais aussi elle a changé le cours de l’histoire égyptienne et mis fin à l’ère de Moubarak, dont le règne a duré près de trois décennies. En effet, Les raisons qui ont conduit à la révolution du 25 janvier 2011 sont nombreuses, la révolution résulte d’un ensemble de facteurs non moins importants les uns que les autres et, en fait, certaines des causes de la révolution ont précédé la date de plusieurs années et leur identification nécessite une analyse plus approfondie et une lecture attentive des conditions sociales et politiques au cours de la guerre. Les dix années précédentes de la révolution, les causes de la révolution du 25 janvier dans son ensemble sont divisées en deux types, des raisons indirectes et autres directes.

Premièrement: les causes indirectes.

Haven't found the right essay?
Get an expert to write you the one you need
GET YOUR PAPER NOW

Décrire ces raisons comme des causes indirectes ne signifie pas qu’elles sont secondaires ou moins efficaces: elles sont au contraire les raisons principales qui ont suscite le peuple à se rendre sur les places publiques par millions, pour contester le parti national au pouvoir le 25 janvier, en déclarant son refus de poursuivre la détérioration de la situation, en soulignant son impatience et son désir de changer le régime en place. Mais “indirect” signifiait qu’il résultait de l’accumulation de nombreuses années et les causes de la révolution indirecte du 25 janvier peuvent être résumées comme suit:

– La corruption du régime de Moubarak:

La corruption sous toutes ses formes, qui s’est répandue pendant l’ère d’Hosni Moubarak, et particulièrement pendant le dernier tiers de son règne en Égypte, est l’une des raisons principales et directes qui ont conduit au déclenchement de la révolution du 25 janvier.de plus, cette corruption Et la corruption du régime de Moubarak a franchi toutes les frontières rouges, de sorte que l’Égypte à la fin de l’époque de Moubarak a été inclus dans la liste des pays les plus corrompus dans le monde. Ce qui a enflammé la colère du peuple égyptien contre lui et contre les symboles de son régime, ainsi que le résultat inévitable et logique en a été le soulèvement populaire du 25 janvier contre lui, exigeant le renversement de son gouvernement et l’élimination de la corruption instaurée dans les institutions de l’État. De même, en 2010, L’Égypte a connu 3″,1 selon les indicateurs de propagation de la corruption, selon le rapport officiel de Transparency International, Organisation non gouvernementale chargée de l’évaluation de la corruption sous toutes ses formes dans différents pays, basée à Berlin, capitale de l’Allemagne. L’évaluation faite pour l’Égypte de la corruption indique la propagation de corruption sous toutes ses formes, y compris la corruption financière et la corruption politique, donc c’est une estimation très élevée qui confirme la détérioration de la situation sous Moubarak.

Other essay:   America

-Dégradation économique:

En fait, la révolution du 25 janvier était la révolution de la jeunesse égyptienne, certes, la jeunesse était le moteur de la révolution et que ce sont eux qui l’ont réclamée, mais en effet, la révolution du 25 janvier a été la révolution de la société égyptienne dans toutes ses classes et ses différentes sectes. Il suffit de dire qu’à la fin de l’année 2010, l’année dernière à la présidence de Moubarak, environ 40% des Égyptiens étaient au-dessous du seuil de pauvreté, ce qui signifie que la part par habitant n’était que d’environ 2 dollars par jour. En raison, de L’échec de la politique menée par l’État égyptien sous la présidence de Hosni Moubarak et de son régime s’est traduit par des taux de chômage élevés et multipliés par de nombreuses fois, en particulier parmi les titulaires d’un diplôme universitaire et même les titulaires de diplômes postdoctoral.

– La tendance à l’héritage:

Chaque personne qui a occupé un poste présidentiel dans un pays possède un recueil de dictons célèbres, comme en témoignent les déclarations des présidents Gamal Abdel Nasser et Anwar Sadat, dont les propos étaient sages et dignes du nom de l’État qu’ils gouvernent. Moubarak est l’un des mots les plus célèbres de son discours: «Qu’ils prient», faisant référence aux forces politiques et aux partis d’opposition égyptiens. En fait, les propos de Moubarak n’étaient pas une simple blague, mais il reconnaissait délibérément ou par inadvertance le fondement de son régime. Cela peut être considéré comme l’une des raisons de la révolution de 25 janvier en Egypte. En fait, La révolution du 25 janvier, dont la plus récente date de 2011, mais notre vision sera très limitée si nous disons que c’est le début. La politique de Moubarak et son système de renferment sur eux même et son rupture avec la rue égyptienne a incité les gens à appeler au changement des années plus tôt. La première demande publique pour le changement réel et le départ du régime de Moubarak, qui remonte à 2004, à la suite du changement ministériel béni qui n’a pas apporté de nouvelles choses, et sa dépendance à l’égard des personnes de confiance et de l’expérience ne fonctionnant pas pour lui ni pour son pays. Plus de 300 intellectuels et personnalités publiques ont inauguré le Mouvement égyptien pour le changement, connu sous le nom de mouvement Kifaya, qui a déclaré son refus de maintenir Hosni Moubarak à la présidence de l’Egypte pour un cinquième mandat. , Le premier mouvement a annoncé son rejet de ce que l’on appelait “l’héritage”, ce qui signifiait les manœuvres médiatiques et législatives menant à la prise de la présidence de Gamal Mubarak. Ou un régime qui demande au peuple de changer, le peuple n’a plus qu’à le renverser par révolution du 25 janvier.

Other essay:   Leadership practices and development in ethiopi

-Loi d’urgence:

“Dix-sept mille” est le nombre de personnes détenues en vertu de la loi d’urgence. En vertu de la même loi, il y avait environ 30 000 prisonniers d’opinion et prisonniers politiques, de sorte que l’on ne peut ignorer que cet acte était l’une des principales raisons de la révolution du 25 janvier.

La loi ne s’est pas arrêtée au moment de ses dispositions injustes contre le peuple et a même abusé de ces dispositions: la vie politique égyptienne a été effacée, les médias et les médias ont été sévèrement censurés et la loi a également aidé le régime oppressif à restreindre ses activités. Le gouvernement n’était pas autorisé à créer une organisation politique, le rassemblement ou la manifestation était interdit au peuple, mais il donnait également au gouvernement le droit de détenir des citoyens sans donner de raisons. L’argument déclaré en faveur du maintien de la loi d’exception était de protéger la sécurité nationale égyptienne et de protéger les citoyens. L’utilisation de la loi d’urgence par les gouvernements Moubarak successifs était très similaire à celle de l’occupation anglaise par l’occupation anglaise: cette loi était contraire aux règles les plus simples de la vie démocratique et sa continuation était certainement le facteur qui avait conduit à l’éclatement de la révolution 2011.

II. Deuxièmement: causes directes:

Le règne de Hosni Moubarak a duré près de 30 ans et il est devenu président d’Égypte entre octobre 1981 et février 2011. Certes, sa présidence n’était pas aussi mauvaise, mais la majorité était caractérisée par la détérioration et la corruption. En 2011? .La réponse à cette question nous conduit aux causes directes de la révolution de la colère, qui peuvent être résumées dans les points suivants:

-L’attentat de l’Église de « saint »

Il y a eu un attentat à la bombe commis par un groupe terroriste de voitures piégées devant l’église des Saints située dans le quartier de Sidi Bishr, à Alexandrie, l’attentat a causé la mort de 24 chrétiens et musulmans, et le nombre de blessés a dépassé le nombre de 90, et est survenue à la suite des attentats à la bombe contre al-Qaïda d’une église à Bagdad, Et l’annonce de l’intention de provoquer des attentats similaires en Égypte, et pourtant l’appareil coercitif était occupée à protéger le système, il n’avait pas suffisamment de temps pour protéger les citoyens égyptiens donc un événement si douloureux pour le peuple , fut la cause de son réveil et de la révolution du 25 janvier.

Other essay:   Running head: cognitive development in healthy older adults 1

– Décès de Khaled Said:

Au cours du mois de juin 2010, le cas du jeune Alexandrien Khalid Said préoccupait l’opinion publique, qui a été considéré comme victime de la brutalité et la torture de police. De plus, tout le monde a été surpris par leurs tentatives de tromper et d’accuser le jeune homme de faire la promotion de la drogue, qu’il est mort étouffé par avoir avalé un rouleau de drogue et n’a bien sûr pas commis un tel tour sur le peuple, et au contraire ceci a alimenté sa colère envers le régime de Moubarak et donc La mort de Khaled Said était l’une des raisons principales de la révolution .

– La difficulté de l’héritage:

Fin 2010, le régime en place n’a plus honte d’annoncer la préparation de Gamal Moubarak en tant que successeur de son père, bien que cette annonce soit faite de manière tordue. L’apparition de Gamal Moubarak a doublé et est devenue le front officiel du NDP. L’héritage de la population de Moubarak aux yeux de la population signifie la poursuite de la détérioration de la situation. La population ne pouvait plus tolérer 30 ans de plus et la preuve que l’intention d’hériter avait conduit à la révolution du 25 janvier du 25 janvier.

– Développement technologique et Internet:

Le désir a rassemblé tous les Égyptiens et c’est un fait, mais comment contacter ces millions de personnes dispersées dans toutes les provinces dispersées de la République? Peut-être le désir de révolution était-il latent dans la conscience du peuple avant 2011, mais l’unification des idées et la fixation de la date et le consensus sur la résolution a été un défi. Cela a été fait uniquement grâce aux technologies Internet et à la propagation des sites de réseaux sociaux, en particulier le site Facebook, et peut donc considéré que le développement des technologies de communication et d’Internet, a été l’un des raisons principales qui ont conduit à la révolution du 25 janvier ou qui étaient une plate-forme de plaidoyer.

Donc, finalement, on peut conclure que les causes peuvent être nombreux et différents, directs et autres indirectes comme : les raisons sociales, économiques, politique et enfin sécuritaire .de plus ceux-ci ont favorise le déclenchement de la révolution et ils ont engendre par suite des nombreux conséquences positifs mais aussi négatifs.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

0 Shares
Share via
Copy link

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: